À tout parent 87 - Le site qui accompagne les parents de la Haute-Vienne

Actualité

Reprendre le bon rythme du sommeil avant la rentrée

(Dernière mise à jour le 11 août 2014)

Mots-clés :

Après chaque période de vacances, il est temps pour vos enfants de retrouver un rythme de sommeil plus régulier. Coucher tôt, lever tôt, oui mais comment faire pour y parvenir ?
Sylvie Royant-Parola, psychiatre et présidente du réseau Morphée, nous livre quelques conseils.

Pourquoi est-ce important de redonner de bonnes habitudes de coucher aux enfants quelques jours avant la rentrée des classes ?
Pendant les vacances, les enfants se couchent et se lèvent plus tard. Si on ne les prépare pas quelques jours à l’avance, ils ne parviendront pas à s’endormir plus tôt du jour au lendemain. Ils risquent alors d’être en privation de sommeil, ce qui peut entraîner une fragilisation, de la fatigue, de la déconcentration et de l’irritabilité. Or le jour de la rentrée, c’est tout le contraire dont ils ont besoin. On va leur demander beaucoup d’attention et d’énergie.

Comment faire concrètement pour avancer l’heure du coucher ?
Toute la famille va devoir changer ses habitudes. Les parents ne peuvent pas demander à leur enfant de changer de rythme, si eux ne changent pas le leur. Il s’agira par exemple de manger plus tôt, de pas faire d’activité stimulante après 20 heures, mais au contraire faire la part belle à l’histoire du soir ou aux câlins.
Il est également important de se lever plus tôt pour reprendre de bonnes habitudes ?
Il faut les remettre dans un cadre de façon à réavancer non seulement l’heure du coucher, mais également celle du réveil. Il est également nécessaire qu’ils soient actifs le plus rapidement possible après le réveil, une fois, bien sûr, qu’ils ont pris leur petit déjeuner. Cela peut-être une balade, un jeu de ballon dans le jardin ou autre, mais ils ne doivent pas rester sans rien faire.

Et ce week-end, une dernière veillée avant la rentrée, bonne ou mauvaise idée ?Sûrement pas ! Si on entre dans une phase de recadrage, on s’y tient, sinon, ça ne sert à rien !

Article paru sur le site http://www.enfant.com/